Magazine des entrepreneurs
Juridique / GestionCaisses enregistreuses : sont-elles obligatoires dans les cafés ?
caisse enregistreuse toulouse

Caisses enregistreuses : sont-elles obligatoires dans les cafés ?

Par

La tenue de la comptabilité au sein d’un commerce peut s’avérer très compliquée lorsqu’on ne dispose pas des outils adéquats. De plus, en cas de contrôle fiscal, il faut être en mesure de fournir aux agents des impôts tous les justificatifs relatifs aux opérations imposables. L’utilisation de caisses enregistreuses est donc fortement recommandée pour remplir toutes ces obligations même si aucune disposition législative ne les rend obligatoires (sauf pour certains commerces comme les discothèques). Par ailleurs, les nouvelles dispositions prises pour accentuer la lutte contre le blanchiment d’argent vont obliger les commerçants à s’équiper d’un logiciel de caisse sécurisé. En pratique, il faut équiper son commerce d’une caisse enregistreuse ou d’une solution d’encaissement sécurisée pour répondre aux règles légales de sécurité, que ce soit à Toulouse, Bordeaux, Paris ou Lyon. Qu’en est-il précisément pour les cafés ?

S’équiper d’une caisse enregistreuse Toulouse et ailleurs en France est nécessaire

Respecter l’ensemble des obligations comptables dans un établissement comme un café est quasiment impossible sans un système d’encaissement. L’achat d’une caisse enregistreuse à Toulouse ou ailleurs en France est obligatoire si le commerçant veut être en règle. Cela diminue le risque d’erreurs et permet de tenir une comptabilité transparente en cas de contrôle par les agents des impôts.
Les caisses enregistreuses permettent d’enregistrer toutes les ventes effectuées dans la journée et ainsi pouvoir déclarer un chiffre d’affaires exact.

Les nouvelles obligations en vigueur à partir du 1er janvier 2018

Les commerçants de la région Midi-Pyrénées, comme ceux de toute la France, devront s’équiper d’un système d’encaissement sécurisé pour répondre aux exigences de la loi de finances 2016. Ces nouvelles mesures interviennent dans un contexte généralisé de fraude fiscale. En effet, certains logiciels permettaient d’effacer en toute discrétion certains règlements en espèce de la comptabilité. Le manque à gagner pour l’Etat est de l’ordre de plusieurs milliards d’euros. Le gouvernement a donc réagi en imposant aux commerçants de s’équiper de logiciels de caisse ou de systèmes d’encaissement qui devront garantir l’intégrité des données enregistrées et permettre aux contrôleurs des impôts de pouvoir les consulter sur simple demande auprès du commerçant.
Les commerçants ont jusqu’au 1er janvier 2018 pour s’équiper avec une solution d’encaissement entièrement sécurisée. L’achat de la caisse enregistreuse Toulouse, Paris, Lyon (…) devra se faire auprès de fournisseurs agréés.

Retour Haut